Fables9.html
Fables7.html

Il semblerait que les infections urinaires soient plus rares chez une femme qui éjacule. Pendant l'acte sexuel la prostate se gonfle de liquide prostatique car elle est stimulée. La majorité des femmes contrôlent et retiennent cet éjaculat qu'elles pensent être de l'urine. Il y a alors expulsion à l'extérieur du corps par le méat urinaire (éjaculation visible) ou remontée vers la vessie (éjaculation rétrograde). Ce qui expliquerait que beaucoup de femmes ont des infections urinaires.


Paco Cabello, chercheur espagnol a étudié des échantillons d'urine de femmes avant et après une stimulation et excitation sexuelle. Les échantillons d'urine pré-orgasmique ne contiennent pas de PSA (prostatique spécifique antigène) Les échantillons d'urine post-orgasmique ont montré qu'ils contenaient du PSA.


Dernièrement (depuis septembre 2009) c’est le biologiste et neurogénéticien Sharon Moalem qui avance l'hypothèse que l'éjaculation féminine a une fonction unique dans la production d'une sécrétion dans l'urètre et offre une protection contre les infections du tractus urinaire (ITU)

1  2  3  4  5  6  7  8  9

Secret de fontaine ...
fables de fontaine (et autres lectures)

  

Actualité    Présentation    Contact    Fables    Partage    Enquête