Fables7.html
Fables5.html

L'Eau et la Sexualité


Telle Venus/Aphrodite, déesse de l'amour, figure emblématique de l'érotisme classique, née de l’union d'Ouranos (le ciel) et de Gaia (la terre). Jaloux, Chronos (le temps) tranche les parties génitales d'Ouranos et les jette à la mer. Une écume se forme et Venus surgit des flots, juchée sur un coquillage, métaphore du sexe féminin.


Les Naïades ou Nymphes des eaux, qui peuplaient les sources, les fontaines, les rivières et les fleuves. Représentées comme de perpétuelles baigneuses, souvent nues, elles subissent les assauts lubriques des faunes et des satyres.


La tentation est grande d’évoquer l'autre signification du mot “nymphes” (au pluriel), désignant les petites lèvres du sexe féminin, “l'un des attributs les plus touchants de la féminité”, selon la définition qu'en donne le Dr Gérard Zwang.


Dans l’art occidental, le thème de la source, cher à Ingres, Courbet ou Corot en particulier, servira de prétexte à représenter la chair alanguie dans des atmosphères humides. Rien d’étonnant à ce que dans la culture bouddhique le chakra du sexe soit intimement lié à l’eau, son élément de prédilection.


En Afrique les femmes fontaines sont traitées comme des reines.


Aujourd’hui, spa et thalasso invitent le corps à se faire masser, caresser, arroser, l'eau devenant un philtre de jouvence, un élément d'harmonie auquel on s’abandonne. “Il y a, dans cet essor de l'hydrothérapie moderne, quelque chose qui vient de très loin, comme une référence à des rites dont nous avons perdu l'origine et le sens” (Pierre Emmanuel Main).


Comme si les femmes fontaine portaient en elles une source de vie.

1  2  3  4  5  6  7  8  9

Secret de fontaine ...
fables de fontaine (et autres lectures)

  

Actualité    Présentation    Contact    Fables    Partage    Enquête